BIEN S’EXPRIMER: Comment bien s’exprimer en Français

ASTRON 20 novembre 2020

BIEN S’EXPRIMER: Comment bien s’exprimer en Français

Dans ce numéro de Bien s’exprimer, nous vous proposons quelques astuces pour rehausser votre niveau dans la langue de Molière.

 

Règle N°1 : Écouter

Essayez d’écouter des individus qui s’expriment de manière correcte. Cependant, faites attention à bien choisir ces personnes. Évitez les sportifs, les politiciens et autres célébrités qui, dans la majorité des cas, se contentent de répéter des phrases banales et toutes faites.

Règle N°2 : S’inscrire à des cours

Apprendre et s’intéresser à des sujets divers comme l’histoire, la musique, le théâtre, la psychologie, les sciences etc… sont des moyens de comprendre et d’exprimer vos idées sur des sujets qui vous intéressent. Commencez à communiquer sur des thèmes que vous appréciez, il sera en effet plus facile de prendre la parole et d’exprimer clairement vos arguments et votre avis.

Règle N°3 : Lire

Il est important d’apprendre de nouveaux mots, de nouvelles tournures de phrases… Car ces éléments sont les premiers outils d’une communication. Essayez de lire lorsque vous en avez l’occasion, par exemple dans les transports en communs, votre pause déjeuner ou tout simplement chez vous dans votre canapé ! Comment voulez-vous vous exprimer correctement sans vocabulaire ?

Règle N°4 : Parler, s’exprimer

L’objectif ici est de prendre la parole. C’est généralement l’étape la plus compliquée ! Écoutez autour de vous les conversations intéressantes, de préférence qui demandent une réflexion, un raisonnement ou une analyse… puis lancez-vous !

Si vous êtes timide, essayez tout d’abord de placer une ou deux phrases dans une conversation entre collègues, ou présentez-vous par exemple à la personne qui prend son café à coté de vous. Vous ne devez pas rester passif, agissez !

« La communication est une science difficile. Ce n’est pas une science exacte. Ça s’apprend et ça se cultive. » Jean-Luc Lagardère

 

Règle N°5 : Adapter son niveau de langage

L’utilisation d’un langage précis mais simple vous apportera toute l’attention de votre interlocuteur.
Commencez par vous débarrasser du jargon. Par exemple, dans le cas d’une discussion tournant autour du thème de l’informatique… oubliez les termes techniques, et remplacez les par une courte définition. Tout le monde ne connait pas la définition d’un « malware », mais tout le monde est apte à comprendre à quoi fait référence un logiciel malveillant.
Ne conservez donc ce vocabulaire technique qu’entre collègues (et encore !), et optez pour un langage adapté à votre interlocuteur.
A l’inverse, évitez d’employer des propos trop familiers ou un langage de rue, ce vocabulaire n’étant adapté qu’autour d’un verre entre amis…

Le langage corporel a lui aussi son importance !

Règle N°6 : L’importance de synthétiser

Quand vous vous exprimez (surtout quand vous n’êtes pas à l’aise d’ailleurs), il est important de pouvoir faire rapidement passer les informations que vous souhaitez transmettre.
Évitez lors d’une discussion de vous attarder sur des détails ou des aspects techniques voire complexes.
L’important est de cibler les aspects importants et d’essayer de les faire comprendre à ceux avec qui vous conversez.

Règle N°7: Contrôler le débit de sa voix

Il arrive fréquemment de rencontrer des personnes qui parlent trop rapidement, certainement à cause d’un surplus d’enthousiasme ou de nervosité.
Pour faire bonne impression, il est très important de communiquer de façon calme et posée. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser de courts silences et des petites pauses lorsque vous conversez avec quelqu’un afin de capter l’attention de votre interlocuteur.

« Parler est le plus moche moyen de communication. L’homme ne s’exprime pleinement que par ses silences. »
Frédéric Dard

Règle N°8 : Éviter l’utilisation répétée d’onomatopées.

Les fameux «hum….», «euhh…..» etc sont malheureusement couramment utilisés lors de nos discussions. Elles nous permettent de prendre un certain temps de réflexion entre deux phrases ou deux idées, et sont pour la plupart du temps employées machinalement.

Cependant, à force de trop les utiliser elles renvoient un sentiment d’hésitation et de confusion à votre interlocuteur. Essayez de les remplacer par des silences afin de donner à votre discours une allure plus construite, réfléchie et convaincante !