Les Carrières Prometteuses de la décennie

ASTRON 22 octobre 2020

Les Carrières Prometteuses de la décennie

La numérisation, le développement continu des nouvelles technologies, les évolutions démographiques et les préoccupations écologiques transforment les métiers actuels. Ces mutations sociétales contribuent à l’apparition de nouvelles compétences portées par la génération Y et à la formation en devenir de métiers inédits que pratiqueront dans la prochaine décennie les purs digital natives de la génération Z.

On les appelle les digital natives, la « nouvelle génération silencieuse » ou tout simplement les « Z ». Une grande partie de cette tranche d’âge, née entre 1995 et 2009, entrera sur le marché du travail dans la prochaine décennie. Dans la même période, leurs aînés de la génération Y, nés dans les années 1980, s’y installeront et accéderont aux postes à responsabilité. Le point commun entre ces deux générations ? Elles sont profondément ancrées dans le XXIe siècle. Inutile de leur parler de la crise, les Y et les Z sont nés avec et s’y adaptent. Biberonnés à l’Internet, attentifs aux innovations technologiques, sensibilisés aux enjeux écologiques, prêts à travailler après 60 ans, ces travailleurs de demain vont arriver sur un marché du travail en pleine mutation.
Ici, vous trouverez quelques-unes de ces carrières prometteuses de la nouvelle décennie.

— Community manager

Vu l’évolution permanente d’internet et des médias sociaux, les entreprises ont besoin d’un profil chargé d’assurer la promotion de la marque et de ses produits via des plateformes telles que Facebook, Youtube, Twitter, etc. De bonnes capacités rédactionnelles et une maîtrise des outils marketing web 2.0 sont requises.

— Manutentionnaire

Pouvant travailler dans différents secteurs, notamment dans la logistique, le transport et la grande distribution, le manutentionnaire est chargé de déplacerporter et emballer les produits. Il utilise régulièrement des engins motorisés (grue, chariot, élévateur, transpalette…), mais aussi non motorisés (diable, sangles, palan…). Manutentionnaire cariste ou agent de magasinage, il se doit d’être soigneux et prudent avec la marchandise, et nécessite une certaine force pour le port de certaines charges très lourdes

— Technicien informatique

Si le secteur des nouvelles technologies ne figure pas parmi les secteurs qui recrutent le plus, il fait partie de ceux qui ne cessent de croître d’année en année. On retrouve ainsi sans grande surprise la profession de technicien informatique en tête du classement. En entreprise ou en tant que consultant, cet expert de l’informatique a pour mission d’installer un parc informatique, mais aussi gérer son suivi et intervenir en cas de panne. Utile dans tout secteur d’activité, il est un rouage essentiel pour faire fonctionner l’entreprise.

— Commercial

Alors que la vente est en tête des secteurs professionnels pour 2020, on retrouve sans grande surprise le métier de commercial dans les classements des jobs qui recrutent. En charge d’augmenter le chiffre d’affaires d’une société en développant son activité et en se faisant connaître auprès des clients, le commercial a encore de beaux jours devant lui.

— Préparateur de commandes

Cartons, colis, palettes, glacières… Le métier de préparateur de commande n’est pas de tout repos, mais est visiblement très utile aux entreprises. Ce professionnel est particulièrement demandé pendant la période des fêtes de Noël avec un recrutement en masse dans des entreprises comme Amazon, qui compte aujourd’hui plus de 7500 employés, dont une grande part de préparateurs.

— Délégué à la protection des données

Le RGPD a représenté un vrai changement pour les entreprises, qui s’est traduit par le besoin d’experts en matière de protection des données. Dans l’administration publique, les technologies et services de l’information, les banques, les assurances, mais aussi les hôpitaux et la santé, les délégués de la protection de données sont devenus des acteurs clés. Depuis 2015, leur nombre a d’ailleurs été multiplié par 32 en France : un réseau qui s’est facilement développé dans l’Hexagone, notamment grâce à la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) qui existe depuis 1978.

— Ingénieur en intelligence artificielle

Deuxième sur le podium des métiers qui recrutent selon LinkedIn, le métier d’ingénieur en intelligence artificielle est particulièrement recherché dans le secteur des technologies et services de l’information, le web et la recherche. Malgré un intitulé généraliste désignant des concepteurs et analystes de programmes « intelligents », ce milieu d’expertise du machine learning rassemble des postes et des compétences bien plus spécifiques. Ainsi, aujourd’hui, on compte 16 fois plus d’ingénieurs IA qu’il y a quatre ans.

— Analyste en capital investissement

Responsable de la conservation et de la croissance des fonds d’investissement ou des portefeuilles de fonds, l’analyste en capital investissement est essentiellement recruté dans la région parisienne et dans les services financiers, mais aussi dans le secteur de l’énergie.

Recruteur IT

Le recruteur IT est responsable de l’embauche dans le secteur tout particulier de l’informatique. Il n’est donc pas étonnant de retrouver dans ce classement ce spécialiste du recrutement dans les secteurs des technologies et des services de l’information !

Chargé d’affaires en restructuration de dette

Le « debt restructuring consiste à restructurer tout ou partie du passif de l’entreprise en difficulté afin de renégocier auprès des différents créanciers des conditions de remboursement permettant la survie », explique Michael Page. Crise oblige, ce métier a le vent en poupe. Des profils universitaires, calés en finance et ayant des connaissances sur les cycles économiques sont recherchés.

Responsable gouvernance Internet

Des sociétés cotées en Bourse ou dont l’image doit être scrupuleusement préservée ont besoin d’une personne en charge d’une veille active et de la mise en place d’un système de prévention ou d’alerte sur le web. Plusieurs formations d’écoles supérieures sont possibles pour ce poste mais les années d’expériences sur le web primeront.

Expert bilan carbone

Vu le renforcement constant des normes environnementales, ce métier est appelé à connaître un véritable boom. Cet expert aura pour mission principale « de proposer des solutions concrètes pour la maîtrise des dépenses énergétiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre ». Tout ingénieur pourra prétendre à ce poste à condition de disposer d’une spécialisation en environnement, en énergétique ou en thermique.

Fundraiser

Les associations, les ONG ou la culture (à travers le mécénat) sont à la recherche d’un responsable de la collecte de fonds. Titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur de type Sciences-Po ou Ecole de Commerce, il doit maîtriser le marketing direct et la communication. En outre, il doit être en mesure de se construire un réseau de personnes influentes.

— Développeur big data

Encore et toujours les données : le développeur Big Data est également un acteur important dans les nouvelles technologies et la finance. Son rôle est de gérer les données d’une entreprise à l’aide de logiciels tels que Hadoop ou Apache Spark.

— Consultant data

Les entreprises ne jurent décidément que par la data ! Accompagnant les entreprises dans leurs projets de contrôle et de valorisation de leurs données, le consultant data a également un rôle important à jouer en déterminant les technologies les mieux adaptées aux besoins de l’organisation concernée. Recrutés à Paris, Lyon, Toulouse, mais aussi à Nantes, le consultant data est très souvent un ancien data scientist ou conseiller en intelligence décisionnelle.

— Data scientist

Complémentaire au travail d’ingénieur data, le data scientist analyse et interprète les données récoltées par son entreprise. Tout comme les data analysts et les data managers, il est surreprésenté dans les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et dans la région parisienne, qui regroupe presque 80 % d’entre eux.

— Ingénieur Data

Faisant désormais partie des ressources les plus précieuses pour les entreprises, les données détenues par ces dernières ont bien évidemment besoin de spécialistes capables de gérer des données et entretenir leurs infrastructures : les ingénieurs data. Utiles dans tout type de secteur, ces datas managers sont bien évidemment très demandés dans les domaines des technologies de l’information, du web, des logiciels et du marketing.

— Ingénieur DevOps

Ayant un pied dans le développement (« dev ») et l’autre dans l’administration système (« ops »), l’ingénieur DevOps qui apporte de par sa fonction une façon différente d’appréhender l’informatique a visiblement su séduire les entreprises ces dernières années. Recrutés dans de grandes villes telles que Paris, Lyon et Toulouse, les DevOps sont particulièrement prisés dans les entreprises spécialisées dans les technologies et les services de l’information, le web, la banque et les télécommunications.

— Spécialiste en cybersécurité

Avec plus de 1170 fuites de données signalées en France en 2018, les entreprises ont tout intérêt à embaucher des experts en cybersécurité pour détecter et atténuer les menaces cybernétiques. C’est d’ailleurs ce qu’elles ont fait ces dernières années, particulièrement dans les domaines des nouvelles technologies, du conseil en gestion, de la banque et des services financiers.

— Ingénieur en fiabilité de site (SRE)

Responsable de la fluidité et de l’exécution des processus opérationnels de développement sur les applications et les sites web, l’ingénieur en fiabilité de site a pour mission de répondre aux normes d’accessibilité des sites fixées par les nouvelles législations. Massivement embauchés dans la capitale française, mais aussi dans les villes de Lyon, Lille, Nantes, mais aussi Nice, les ingénieurs en fiabilité de site sont particulièrement appréciés dans les secteurs du web, des logiciels, des télécommunications et de la banque.

— Customer Success Specialist

Désignant tout simplement les postes d’assistance clientèle et de gestion de la relation client, les customer success specialists sont aujourd’hui 15 fois plus nombreux qu’en 2015. Marketing, publicité, finance, mais aussi secteur technologique sont les plus friands de ces profils.

— Agent immobilier

Grande surprise du classement, grâce au retour des beaux jours dans l’immobilier et la construction, le métier d’agent immobilier revient sur le devant de la scène. Avec des taux d’intérêt faibles et un marché en pleine croissance, la gestion locative et la vente de biens reprennent du poil de la bête.

— Ingénieur en intelligence artificielle

Deuxième sur le podium des métiers qui recrutent selon LinkedIn, le métier d’ingénieur en intelligence artificielle est particulièrement recherché dans le secteur des technologies et services de l’information, le web et la recherche.

Malgré un intitulé généraliste désignant des concepteurs et analystes de programmes « intelligents », ce milieu d’expertise du machine learning rassemble des postes et des compétences bien plus spécifiques. Ainsi, aujourd’hui, on compte 16 fois plus d’ingénieurs IA qu’il y a quatre ans.