Les étapes pour un développement personnel

ASTRON 25 novembre 2020

Les étapes pour un développement personnel

Manger sainement, être en forme, obtenir une promotion – pour le plus grand nombre d’entre nous, il existe des domaines dans lesquels nous aimerions nous améliorer. Mais pourquoi sommes-nous si mauvais dans la réalisation de nos objectifs?

Ce n’est pas simplement une question de manque de volonté. Ce qui manque à la plupart des gens, c’est un plan clair pour se développer davantage. Le « comment » et le « pourquoi », qui les guideront tout au long du chemin – même lorsque l’enthousiasme initial se sera estompé.

Développez votre vision

Débutez votre voyage en commençant par garder la finalité en tête. Quelle est la personne que vous souhaitez devenir? Vous avez peut-être une idée vague, mais il est utile de préciser celle-ci et de l’élaborer sur papier. Cela vous fera réfléchir à ce qu’il vous faut réellement pour y arriver. Cependant, n’agissez pas dans le but d’une gratification immédiate.

Nous connaissons les énoncés de mission d’entreprise . Ils les aident à s’orienter et à visualiser en quelques mots ce que la marque représente fondamentalement, quel est son but.

Ces énoncés sont tout aussi précieux pour le développement personnel. Selon Roy Baumeister , psychologue à la Florida State University, l’établissement de votre motivation pour votre projet de croissance est essentiel à sa réussite.

Vous verrez chacune de vos actions comme faisant partie d’un tout, ce qui vous aidera plus tard dans l’exécution car les étapes nécessaires apparaîtront comme des choix conscients, et non comme des obligations. Votre énoncé de mission résume la raison pour laquelle vous le faites.

Le processus de création demande une analyse introspective de vous-même. Les questions suivantes vous aideront à formuler votre énoncé de mission:

  • Quel est votre but?
  • Quel genre de personne aimeriez-vous être?
  • Qu’est-ce qui vous passionne?
  • Qu’est-ce qui vous inspire?
  • Quelles sont vos valeurs?
  • Qu’est-ce qui fait de vous quelqu’un de formidable?

Regardez la réalité en face

Après avoir choisi votre destination, regardez où vous en êtes maintenant. Comme l’indique la définition, un plan de développement personnel exige réflexion et conscience de soi. Énormément de choses. Pour décider comment vous rendre d’un point A à un point B et sur quels domaines vous devez vous concentrer, vous devez avant tout connaître votre situation actuelle. Quelles sont vos compétences? Le fossé entre vous et votre vision, en quoi consiste-t-il?

Là encore, il peut être utile d’appliquer un cadre que les entreprises utilisent pour guider leur stratégie: l’ analyse SWOT . C’est un excellent cadre pour comprendre à la fois vos capacités internes (forces et faiblesses) et votre environnement externe (menaces et opportunités).

L’évaluation de ce genre d’information et la prise de conscience de vos propres compétences sont cruciales pour maîtriser les prochaines étapes de votre plan de développement personnel.

Fixez-vous des jalons

Maintenant que vous savez où vous en êtes et où vous voulez aller, il est temps de définir les objectifs intermédiaires de votre parcours. Par définition , un jalon est un « événement prévu qui indique l’achèvement d’un événement livrable important d’un projet ».

Pour établir vos jalons, appuyez vous sur la technique SMART pour que ces derniers soient…

  • spécifiques
  • mesurables
  • réalisables
  • réalistes
  • temporels

Une étape importante, pour quelqu’un qui souhaiterait passer de pantouflard à athlète, pourrait être de planifier de « courir le marathon de NYC » ; pour quelqu’un qui voudrait abandonner son sentiment de sous-qualification et passer à quelqu’un de classé très haut dans la hiérarchie pourrait être « d’obtenir un MBA » . Pour assurer la croissance, elle ne doit pas simplement être un défi, elle doit être très ambitieuse. Aspirez jusqu’à vos limites.

Trouvez des habitudes qui vous soutiendront

Jusqu’ici, beaucoup de gens réussiront à construire un plan simplifié dans leur tête – surtout à l’approche du Nouvel An. Mais c’est là que l’aventure s’arrêtera pour la majorité, renvoyant les bonnes intentions aux oubliettes. Avec pour seul soutien des jalons, vous ne saurez toujours pas par où commencer, comment y arriver ou combien de temps cela vous prendra.

Visez la grandeur. Mais la grandeur ne vient pas toujours de sauts spectaculaires. Elle résulte parfois de petits pas persistants.

Sim B. Sitkin

Vous avez besoin d’un système d’habitudes de soutien qui vous rapprochera de votre objectif. Une habitude par exemple qui, serait d’écrire 500 mots par jour. Une autre serait de lire 15 pages d’un livre de développement personnel chaque jour (p. ex. 100 Ways to Improve Your Writing ). N’en ajoutez pas trop simultanément; concentrez-vous sur une habitude à la fois.

Vous verrez les avantages des objectifs d’habitude de plusieurs façons. Tout d’abord, ils vous obligent à décomposer vos jalons en actions spécifiques. Deuxièmement, à mesure que ces tâches répétitives se transforment en habitudes, elles commenceront à devenir faciles à accomplir. Une fois qu’une habitude s’est formée, vous pouvez passer à la suivante.

Trouver Mentor meilleur que vous

Un peu comme Luke Skywalker dans La Guerre des Etoiles, ou comme Maxim Victor, cherchez meilleur que vous dans le domaine sur lequel vous souhaitez vous développer. Professionnellement, trouver meilleur que vous, votre chef, un collègue. Parce que, ce dernier vous aidera à croître la meilleure des manières possible; tel un arbuste au près d’un tuteur. Réseauter avec vos mentors, apprenez d’eux servez vous de ces personnes comme des « partenaires comptables », rendez leur des comptes de vos « leçons », de vos « travaux »
Visez plus haut


Ne restez jamais satisfait de ce que vous avez déjà ; même si vous avez accompli un premier palier, avancez constamment vers cet escalier qui vous mène vers un objectif encore plus grand. Sachez bien quand vous avez atteint l’objectif, puis monter la barre plus haute. Dépassez vos limites, et vous gagnerez en confiance.

Définissez vos interdits

Les lieux de travail modernes sont pleins de distractions. Vous savez très bien que certaines choses vous détournent de votre productivité, comme par exemple Facebook ou la cafétéria lorsque vous avez envie de bavarder. Pourtant, nous sous-estimons souvent le temps que nous y consacrons.

Et puis il y a d’autres activités dont vous ne soupçonnez même pas qu’elles perturbent votre flux, et qui peuvent même vous sembler productives à première vue (comme consulter vos e-mails) ou dont vous n’avez tout simplement même pas conscience (par exemple, passer d’un onglet ouvert à un autre).

La raison en est simple: ce que vous ne faites pas détermine ce que vous pouvez faire.

Tim Ferris

Lorsque vous établissez votre plan de développement personnel, au lieu de vous concentrer uniquement sur ce que vous voulez faire, regardez le processus à l’envers. Faites le suivi de ce que vous ne voulez pas faire en établissant une liste d’interdits. Par exemple:

  • Avoir trop d’onglets ouverts
  • Perturber les heures du matin avec les réunions
  • Consulter les réseaux sociaux plusieurs fois par jour
  • Avoir des notifications Slack ouvertes
  • Laisser le téléphone portable sur mon bureau
  • Vérifier et répondre aux courriels dès qu’ils arrivent.

Donner, donner, donner

Il ne s’agit pas que de donner de l’argent, cela signifie aussi donner de son temps, de ses efforts, de son énergie. Comme le souligne Zig Ziglar « donner aux autres ce qu’ils veulent, et vous aurez tout ce que vous désirez ». Alors, n’attendez jamais de recevoir, la Loi de l’Attraction s’en charge pour vous. Aidez les autres dans leurs besoins et objectifs et vous trouverez votre récompense. Sans cette loi, les sociétés ne feront pas affaire !